Une gouvernance sédimentée et incarnée?…

Ci-joint l’article Métropole/région: une gouvernance sédimentée et incarnéepublié avec Emmanuel Négrier dans la revue POUVOIRS LOCAUX pour discuter les articulations contemporaines du binôme région/métropole en France, en Europe et en Amérique du Nord.

Capture d’écran 2013-04-15 à 08.51.20

La Conférence Territoriale d’Action Publique est subtilement en train de prendre la place du mort-né Schéma d’Organisation des Compétences et de Mutualisation des Services, au service du même défi : le renforcement de la gouvernance territoriale, notamment par la mise en phase des politiques régionales avec les dynamiques métropolitaines. Perpétuellement déceptif – non seulement en France mais à l’échelle internationale – ce projet intrigue aussi par les différences de perception et de mise en oeuvre auxquelles il donne lieu sur le terrain. Le cadrage stratégique ordinaire d’un Grand Toulouse avec les deux autres agglomérations d’une même aire urbaine, puis le conseil général puis la région Midi-Pyrénées n’a que peu à voir avec celui qui s’impose autour de Lyon entre les « mêmes » protagonistes. Entre Madrid et sa Communauté et Barcelone et sa Generalitat, il en va de même. Face à cet inachèvement différentiel des promesses de la gouvernance, on peut s’échiner à perfectionner l’instrument. On peut aussi, et c’est ce que nous proposons ici, faire un pas de côté, en nous appuyant – de façon critique – sur une conception du pouvoir local qui donne une place plus conséquente aux grilles de lecture anthropologique et culturaliste. Lire la suite


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *