Des fusions territoriales à front renversé?…

Chapitre de conclusion de la Partie 3 de l’ouvrage Politiques de la fusion qui vient de sortir à LGDJ sous la direction de Clément Arambourou, Emmanuel Négrier, Marion Paoletti et Vincent Simoulin

Ref HAL SHS: Faure Alain, 2021, « Des fusions territoriales à front renversé ? », in Arambourou Clément, Négrier Emmanuel, Paoletti Marion, Simoulin Vincent, Politiques de la fusion. Organisations, services, territoires, Droit et Société 34, LGDJ, p. 211-216

Ma vie rouge – Meurtre au Grand Paris (PUG Collection Engagement) en librairie depuis le 29 avril 2021

Ça y est, Ma vie rouge est en librairie! Ce roman écrit à quatre mains sort aux PUG dans la collection Engagement que j’ai le plaisir de diriger. Après Tourments au palais Bourbon signé par l’ancien député socialiste Michel Issindou, c’est au tour d’un élu communiste du Grand Paris, Pierre Mansat, de signer un texte à la première personne pour questionner l’action publique territoriale sous toutes ses coutures. Un ouvrage passionnant de bout en bout! Et aussi une façon assez inédite de de mettre en perspective les révélations autobiographiques sensibles qui éclairent le métier d’élu. –>> Les 1ères réactions à l’ouvrage : Annie Fourcaut, Aurélien Rousseau, Hugo Bevort, Annie Peron, Simon Ronai, Alain Faure – dans la presse: Le journal du Grand Paris, Historia.fr 

COMMUNIQUÉ DE PRESSEsite des PUGpage ENGAGEMENT1ères pagesFaceBook

Les « révélations » autobiographiques sensibles du métier d’élu

[ce texte est le produit d’une réflexion engagée sur les ouvrages rédigés par des acteurs politiques. Il prend appui sur deux publications aux PUG dans la collection « Engagement » signées Michel Issindou -juin 2019- et Pierre Mansat et Christian Lefèvre -avril 2021-. Je l’ai rédigé en contribution à un projet d’ouvrage collectif]

Alain Faure Continuer la lecture

Le n°12 de LOCAL CONTEMPORAIN est sorti!

On se sent parfois dépaysé, sans pourtant parvenir à cerner ce qui nous désoriente dans ce qui se tient face à nous, irréductible à nos expériences précédentes. De nouvelles émotions prennent forme, encore chancelantes, fragmentaires, équivoques, qui pourront lentement gagner en consistance, se clarifier. Cette quête du dépaysement a été longtemps une expérience esthétique rare, une recherche méditative ou initiatique.

Mais depuis douze mois, nous vivons dépaysés tout en restant sur place. Comme si le sol sous nos pieds avait perdu de sa consistance habituelle. Notre cadre de vie semble désaccordé à ses soubassements, à nos usages les plus courants et aux complicités accumulées au fil du temps.  

Continuer la lecture

Responsabilités partagées

La tempête médiatique et politique sur l’islamo-gauchisme que Sciences Po Grenoble et notre labo affrontent depuis quelques jours rend toute prise de parole compliquée, mais il me semble que le silence ou la seule communication institutionnelle peuvent aussi alimenter des malentendus redoutables, voire une forme de déni du réel. Je me permets ce mot pour éclairer toutes celles et ceux qui m’interpellent depuis 48h sur les incompréhensions et les colères que cette crise révèle. Cette introspection se fera en trois points qui sont aussi, d’une certaine façon, trois mea culpa.

Continuer la lecture