Passions politiques…

Insidieusement, les approches par la gouvernance ont tendance à évacuer la question du sang, des larmes et de la sueur du politique en gommant les dimensions culturelles de type conflictuel et passionnel. Or ces mécanismes jouent peut-être un rôle central dans la cristallisation des idées en solutions collectives. Nous souhaitons approfondir cette hypothèse à partir d’une approche comparée sur des politiques publiques menées dans deux régions (une en France et une en Italie) et en focalisant l’attention sur les transactions qui s’opèrent à l’échelon de leur principale métropole.

Les motifs (dés)enchantés de l’action publique régionale à Lyon et à Naples (version provisoire pour un chapitre d’ouvrage -parution 1er semestre 2011 – in Nouvelles perspectives régionales, Barone Sylvain dir., Presses Universitaires de Grenoble)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *