12/12/2018 – paru dans The Conversation

Les sondages montrent que, passé l’effet de surprise, la révolte des « gilets jaunes » a été favorablement perçue dans la société française. Principalement parce que les reportages sur les mobilisations des ronds-points et les réseaux sociaux ont su mettre en image, de façon saisissante, l’évidence d’inégalités et de souffrances perçues comme croissantes et intolérables. La révolte s’est accompagnée de la conviction que les « élites » en étaient la cause première. Il s’agit d’abord, pour reprendre les termes du psychanalyste Boris Cyrulnik, de la contagion d’un trauma sur un ennemi collectif fantasmé

>> Lire la suite <<


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
A. Faure (11 décembre 2018). 12/12/2018 – paru dans The Conversation. Les énigmes de l'action publique locale / carnet de recherche. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oedq