Archives de l’auteur : AF

À propos AF

http://enigmes.hypotheses.org/

Conseils de développement Auvergne Rhône-Alpes: du pouvoir et des promesses…

Capture d'écran 2015-11-17 13.00.18Le 5 novembre 2015, une centaine de représentants des conseils de développement d’Auvergne et de Rhône-Alpes se sont réunis au Stade des Alpes à Grenoble pour imaginer ensemble la place et le rôle de ces instances dans la future collectivité fusionnant les deux régions (le programme de la journéela carte). À l’initiative de Marie-Christine Simiand, de Bertrand Christian et de leur équipe, nous avons d’abord assisté à une séquence assez savoureuse de speed dating au cours de laquelle les Clermontois, Lyonnais, Voironnais, franco-Genevois et autres Centre-Ardéchois ont « vendu » à l’assemblée leurs expériences, leurs projets, leurs espoirs… Dans ce moment généreux et coloré (avec des cartons verts, oranges et bleus), impossible de ne pas avoir une pensée émue pour la présidente du conseil de développement de la métropole grenobloise, notre amie Catherine Pouyet. Cette grande dame de la scène culturelle iséroise a été brutalement emportée par un cancer cet été. Elle défendait ardemment la nécessité d’inventer des passerelles avec les territoires voisins et au sein du réseau national des CDD. Elle soulignait souvent qu’il fallait lutter contre toutes les formes d’entre soi, que c’était ça, le premier danger des conseils de développement. Surtout, elle avait une façon étonnante de concevoir la démocratie locale en articulant la détermination, les doutes et la douceur. Oui, la douceur…

Continuer la lecture

Les paradoxes de la « transition territoriale »…

Capture d’écran 2015-09-12 à 19.38.42L’AFRAT, qui vient de fêter ses 50 ans au cœur du Vercors autour de son fondateur Jean Faure (Isère – France), a profité de l’occasion pour ouvrir un débat sur la formation, les innovations en milieu rural et montagnard et la Réforme Territoriale. Ses organisateurs ont rassemblé des porteurs de projets, des maires, des conseillers départementaux, un président de région et même un ministre autour d’une formule-choc : « la transition territoriale ». Il s’agit là d’une belle trouvaille sémantique, l’idée de contracter une question brulante d’actualité (la transition) avec une énigme assez intemporelle (la « territorialité » des individus). Et cela, hasard de l’actualité internationale, au lendemain du séisme médiatique et émotionnel déclenché par l’image effroyable d’un enfant mort sur une plage. L’électrochoc est mondial mais il a touché intimement tous les foyers et tous les territoires, comme en témoigne l’initiative d’accueil annoncée en début d’après-midi par le maire d’Autrans. La journaliste France Harvois, qui animait les débats, m’a demandé de témoigner dans la dernière table ronde sur les inquiétudes, les colères et les promesses contenues dans la Réforme Territoriale. Comme j’intervenais juste après trois élus locaux particulièrement investis dans le nouvel élan intercommunal et les fusions de communes, je me suis demandé comment on pouvait commenter ces passions sans tomber dans la technique, l’incantation ou l’angélisme. La « transition territoriale », c’est peut-être, précisément, une façon de mettre en avant les doutes et les incertitudes sur l’intérêt général qu’il va falloir résoudre non pas à l’échelon global des États mais à différents « échelons locaux », soudainement placés en première ligne sur des défis de société. Voici, en guise de synthèse, trois paradoxes que la journée de l’AFRAT a permis de discuter.  Continuer la lecture

Les émotions en politique à Aix en Provence – Le bilan

Capture d’écran 2015-08-31 à 21.35.18La section 8 du 13ème Congrès de l’Association Française de Science Politique (juin 2015 – Aix en Provence) a été consacrée à la place des émotions dans la politique. Légèrement dépassés par le succès initial de l’appel à communication (plus de cinquante réponses), ses initiateurs Alain Faure et Emmanuel Négrier ont sélectionné 25 textes en optant pour une organisation des débats en quatre séquences : d’abord trois temps de discussion thématisés, animés à chaque fois par deux lecteurs critiques (Christian Le Bart & Sophie Wahnich pour les mobilisations; Crystal Cordel & Christophe Traïni pour l’action publique; Philippe Braud & Florence Delmotte pour le leadership), ensuite une table ronde réunissant huit « grands témoins » dans une perspective interdisciplinaire (Philippe Braud, Crystal Cordell, Florence Delmotte, George Marcus, Jean-Louis Marie, Christophe Traïni, Yves Schemeil & Sophie Wahnich). La principale difficulté de l’exercice concernait le timing particulièrement serré des échanges et les temps de parole réduits accordés aux communicants. Ces derniers n’ont en effet pas présenté leur texte en tribune. Un carnet de recherche a été dédié à la rencontre (EMOPOL) dans lequel toutes les communications ont été mises en ligne fin avril (rubrique Programme). Il a été décidé de proposer un résumé des communications sur un mode commando en ouverture des trois séquences (90 secondes par texte…) puis de donner la parole aux lecteurs critiques et d’ouvrir l’échange avec la salle (sachant que presque tous les communicants étaient présents).

A l’heure du bilan… LIRE LA SUITE sur le site EMOPOL ou en format PDF

Télécharger le bilan complet du Congrès (en pdf) – La section 8 (p.19-23)

Les émotions politiques à Aix en Provence…

Capture d’écran 2015-06-16 à 07.31.02Le Congrès de L’AFSP se rapproche et la ST 8 aussi… En guise de mise en bouche sur la place des émotions dans l’engagement politique, l’AFSP organise un Focus Vidéo « Place publique » le 22 juin à 20h30 dans l’amphi Bruno Etienne (site Saporta). Le film sera suivi d’un débat avec le réalisateur. http://emopol.hypotheses.org/244
Les deux séances de la section 8 auront lieu dans l’amphi Cassin le 23 juin de 9h à 12h & le 24 juin de 14h à 17h. Au menu: 3 axes et 21 communications inédites: http://emopol.hypotheses.org/programme 
Rappel de quelques règles du jeu…
a) la séance sera ouverte par les organisateurs qui proposeront sur chaque axe une rapide synthèse des communications.
b) les discutants formuleront des remarques et questions.
c) la parole sera enfin donnée à la salle.
Ceci implique que les papiers ne seront pas présentés de façon « classique » par leurs auteurs mais qu’is seront d’emblée l’objet de discussions, et chaque auteur sera ensuite invité à participer à cette discussion. Il est donc vivement conseillé de consulter les textes avant la rencontre (tout est en ligne).
Et une table ronde prospective se tiendra sur la fin avec la participation de six « grands témoins » venant d’horizons disciplinaires variés.

Pour ceux qui souhaitent suivre la section de loin: tous les débats seront filmés et retransmis en direct sur le web (un lien sera mis en place sur la page d’accueil du carnet EMOPOL: http://emopol.hypotheses.org/)